10.09.2019, 16:39

Une start-up nyonnaise armée pour chambouler le marché du crédit

chargement
Le Nyonnais, Simon Pelletier, est le CEO de Lendora.

Finances Lendora, start-up nyonnaise de crédits participatifs, va pouvoir intégrer le marché du crédit. Elle a levé 1,2 million de francs auprès de la famille Frey, propriétaire de Firstcaution.

Lendora est prêt à bousculer les acteurs classiques du marché du crédit en Suisse. Fondée en 2017 par cinq jeunes entrepreneurs, dont le Nyonnais Simon Pelletier, la start-up installée à Nyon a levé 1,2 million de francs auprès de la famille Frey. De quoi se lancer à la conquête d’un marché de 11 milliards.

Lendora propose une plateforme de crédits entre particuliers, qui permet d’emprunter auprès d’investisseurs privés sans passer par une banque. «En 2019, il n’est plus possible de justifier la présence des intermédiaires bancaires classiques, trop souvent synonymes de frais cachés, d’inefficience et de conditions médiocres pour le consommateur», explique Simon Pelletier, cofondateur et CEO de Lendora, dans un communiqué.

La plateforme offre à ses emprunteurs des taux en moyenne 30% plus bas que ceux proposés par les acteurs classiques, tout en offrant à ses investisseurs l’accès à une nouvelle classe d’actifs aux rendements nets d’environ 5%. 

L’entreprise ambitionne de financer chaque année plus de 200 millions de crédits à la consommation d’ici 2024, sans compter le crédit aux entreprises, qui viendra étoffer son offre d’ici à fin 2019. La start-up comptera une douzaine d’employés d’ici à fin 2020 pour soutenir sa croissance.

COMMUNIQUÉ

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Rêve américainLe Nyonnais Simon Pelletier a travaillé pour la Fondation Clinton à New YorkLe Nyonnais Simon Pelletier a travaillé pour la Fondation Clinton à New York

Top